Big Datas : comment utiliser les données pour mieux recruter ?

utiliser données recruter
Temps de lecture : 4 minutes

En matière de recrutement, l’Intelligence Artificielle permet avant tout un traitement remarquable des Big Datas, ces milliards de données existant sur internet et qui se pèsent en zettaoctets. Des informations vitales aujourd’hui pour les recruteurs, et qu’il est désormais indispensable de maîtriser. D’où la nécessité de vous doter des outils qui vous permettront d’être à la pointe de la gestion de ces données, pour pouvoir faire à la fois du prédictif, de la modélisation, de l’analyse, et même de la prévention… dans votre recrutement en particulier, et votre gestion des ressources humaines en général. En bref, des outils qui vous permettront d’utiliser les données pour mieux recruter.

>> Comprendre comment l’utilisation des données et de l’intelligence artificielle peut vous permettre de mieux recruter. Téléchargez notre livre blanc gratuit.

Utiliser les données pour mieux prévoir

L’IA et l’utilisation des datas permettent aux recruteurs de travailler très en amont de leur processus de recrutement en tant que tel, pour mieux le préparer. Des outils prédictifs dédiés vont ainsi vous permettre, par exemple, d’anticiper les départs à la retraite, les remplacements de postes à prévoir, et donc les candidats à démarcher dans cette optique. Tout est à votre portée, il s’agit simplement de savoir exploiter les données internes à votre entreprise pour analyser les parcours des collaborateurs. Cela vous permettra aussi de favoriser les promotions en interne et la montée en compétences. Vous réduirez ainsi efficacement les difficultés sur les postes en tension, tout en réduisant le turn-over de vos salariés.

Vous allez aussi éviter bien plus efficacement les problématiques spécifiques au recrutement, comme le ghosting (les candidats qui désertent au moment du dernier entretien d’embauche ou de signer le contrat), ou l’outboarding prématuré (ces candidats qui vous quittent avant même d’avoir fini leur période d’essai). En effet, l’Intelligence Artificielle et le Big data permettent un recrutement prédictif plus fin, avec une analyse pointue de ce qu’on appelle les soft skills et les mad skills d’un candidat. Les nouvelles technologies, si elles sont bien utilisées, permettent de déceler chez lui, en croisant toutes les sources qui le concernent, ses qualités, ses défauts, son rapport au collectif ou encore, ses aspirations professionnelles, ses critères d’équilibre vie privée/ vie professionnelle, etc… et donc d’y répondre au mieux pour le fidéliser et bien l’intégrer.

Utiliser les données pour mieux modéliser

L’IA et les datas permettent aux recruteurs de modéliser les profils recherchés ou encore, les postes à pourvoir : deux éléments essentiels dans le processus d’embauche. La banque de données peut être locale, régionale, nationale ou même mondiale si c’est ce que vous souhaitez. L’IA va analyser les données pour évaluer et décrypter les expériences passées : ce qui a fonctionné, ce qui a échoué, et les statistiques que vous pouvez en tirer sur les profils les mieux adaptés pour chaque type de poste. Vous rentrez vos critères, et l’IA fait le reste à partir des caractéristiques intrinsèques à un poste, mais aussi en fonction de données exogènes comme les personnalités des autres collaborateurs du service, leur ancienneté dans l’entreprise, le manager en place, etc…. Ces évaluations vont permettre à l’algorithme de dresser un tableau précis et expertisé des critères indiscutables pour chaque offre d’emploi, de façon à sélectionner facilement les candidatures correspondant le mieux.   

Grâce aux datas et à l’IA, vous allez vous ouvrir – en tant que recruteur – à des profils plus divers ; vous allez aussi pouvoir prendre davantage le temps de vous pencher sur les profils qui vous plaisent le plus, ceux qui, à chaque fois, sortent du lot à vos yeux, et les modéliser : ainsi, toujours grâce aux datas, vous pourrez par la suite les sélectionner facilement, sans risquer de passer à côté de ceux qui se présentent… cela vous permettra aussi, à l’inverse, de savoir quels profils ne vous conviennent définitivement pas, de les modéliser là aussi, et d’enregistrer ces caractéristiques dans vos  bases de données pour que le système ne vous les propose plus, à l’avenir.

Utiliser les données pour mieux prévenir

Le feedback des recrutements menés avec IA vous permet d’enrichir vos bases de données et d’analyser les retours d’expériences : du côté recruteur (managers associés aux recrutements passés, chefs de services, consultants spécialisés, Direction d’entreprise) ; et du côté des candidats (reçus ou éconduits d’ailleurs, envoyez-leur un questionnaire !). Cette analyse statistique va vous permettre de mieux visualiser, comprendre et améliorer les étapes réussies de votre process, et celles qui méritent d’être repensées. Vous aller progressivement voir se dessiner des tendances et peut-être même des lignes directrices dans ce qui fonctionne et ce qui échoue, mieux cerner les profils qui matchent avec votre culture d’entreprise et ceux qui sont rédhibitoires. Cette base de données vous permettra aussi d’archiver les profils qui vous intéressent, car même si vous ne les avez pas recrutés dans l’immédiat, ils peuvent correspondre parfaitement à un poste qui se libérera à l’avenir ! Et ce jour-là…. L’IA vous le signalera ! Enfin, côté candidats, ce feedback à l’issue du process sera perçu comme une marque d’attention, toujours bénéfique pour votre marque employeur.

Utiliser les données pour mieux fidéliser

Si elle est bien menée, avec pédagogie et conviction, l’utilisation des datas et de l’IA au cours du processus de recrutement peut avoir des effets positifs non négligeables sur l’expérience candidat. Ce dernier va vivre un process de recrutement peut-être inédit, ou en tout cas encore rare en la matière, et donc, il en sortira avec le sentiment de quelque chose de nouveau, et d’audacieux (Attention ! On n’a pas dit expérimental !).  Cette impression de renouvellement, de transparence et d’honnêteté peut lui donner envie d’en parler autour de lui de manière positive : c’est bon, là encore, pour le déploiement et l’amélioration de votre marque employeur.

Tout l’enjeu pour vous, c’est de lui faire comprendre que grâce aux nouvelles technologies, il est finalement mieux écouté, mieux appréhendé en tant que candidat : car grâce à l’IA qui vous a permis d’avancer plus vite en amont, vous avez le temps de l’entendre, de vous intéresser à lui au-delà de son CV, de l’interroger sur ses envies, sa personnalité, ses motivations, son moteur… Son profil est étudié avec toute l’attention qu’il mérite et ça, pour un candidat, ça n’a pas de prix ! Autre avantage : les candidats recrutés selon cette démarche ont un fort taux d’engagement, ensuite, dans l’entreprise. Et le taux de turn-over baisse sensiblement à partir du moment où la nouvelle méthode de recrutement avec IA est mise en place, tout simplement parce que les personnes recrutées ont été mieux ciblées.

utiliser les données pour mieux recruter

Marie MEHAULT