Quelles actions mettre en place pour améliorer le recrutement ?

Améliorer le recrutement
Temps de lecture : 3 minutes

Voici quelques conseils à mettre en pratique « as soon as possible » si vous voulez améliorer le recrutement dans votre entreprise.

Investissez dans le recrutement

Comme pour tout, finalement, préférez mettre le prix sur des recrutements plus qualitatifs, quitte à revoir à la baisse leur nombre global sur l’année dans votre entreprise : un bon candidat, c’est-à-dire un candidat de savoir-faire, de savoir être, d’expérience et de compétences, est aussi un candidat qui se révélera fidèle et loyal et fera baisser vos statistiques de turn over tout en améliorant votre marque employeur, et surtout qui contribuera au développement de votre entreprise. Mettez donc le paquet (on parle ici d’argent, mais pas que ! Il s’agit aussi d’envie, de dynamique, de moyens humains et immatériels) pour attirer à vous des candidats rares mais précieux, qui n’auront pas de prix, au bout du bout, parce qu’ils se révéleront au-delà de vos espérances. Il vaut mieux avoir des effectifs un peu plus restreints mais qui se donnent chacun à 150%, plutôt qu’une armée mexicaine dont chaque soldat est à 2 de tension et au quart de ses capacités d’investissement personnel et de motivation, donc de productivité !!!

Investissez dans des community managers et des chasseurs de tête numériques

Objectif : optimiser votre présence sur les réseaux sociaux. Mieux encore, investissez dans un partenariat avec un spécialiste de l’emploi en ligne systématique : cela vous coûtera in fine infiniment moins cher qu’une présence physique (pas toujours efficace, de surcroit, avec les dernières générations de candidats qui rechignent de plus en plus à se déplacer et apprécient la modernité et la souplesse des recruteurs qui savent opérer directement on line).

Vigilance sur les recrutements à hauts salaires

Vous l’avez vu dans notre exemple concret, les salaires élevés sont toujours ceux qui plombent le plus votre trésorerie en cas d’échec du recrutement, et c’est finalement tout à fait logique. La morale de l’histoire, c’est que parfois, on peut aussi s’autoriser à viser des talents juniors, avec moins d’expérience, moins de bagage, moins de réseau, mais tout autant d’expertise ; il ne faut jamais oublier non plus que de temps en temps, cela vous coûtera moins cher d’engager un « bleu » prometteur et de lui payer une formation, que de recruter un talent plus expérimenté et plus cher, s’il s’avère que ce dernier vous plante au bout de quelques mois. Un jeune talent fraîchement sorti d’école sera aussi, souvent, plus motivé et plus déterminé à faire ses preuves. Enfin, ce serait une erreur de toujours penser « recrutement extérieur » et d’omettre la richesse que peuvent représenter vos équipes déjà en place : une montée en compétences en interne sera toujours plus rentable qu’un recrutement à l’extérieur. Il ne faut pas s’y contraindre si on a le moindre doute sur la réussite de l’opération, mais il ne faut pas non plus exclure systématiquement cette solution moins onéreuse pour votre budget.

Pratiquez l’inbound recruiting

Donnez envie aux candidats de venir à vous spontanément ! Travaillez votre marque employeur : faites de votre image de marque recruteur le meilleur de vos atouts ! Mettez en place des programmes de récompenses des meilleurs salariés, investissez sur toutes les questions de qualité de vie au travail, de bien-être professionnel, faites-vous connaître pour la qualité de votre management, l’éventail des avantages financiers et en nature que vous octroyez à vos salariés, bref : rendez-vous désirable ! Plus vous donnerez envie aux meilleurs candidats de venir spontanément à vous, moins vous dépenserez pour vos recrutements. N’oubliez jamais : vos collaborateurs sont vos meilleurs ambassadeurs, et la cooptation reste l’un des systèmes de recrutement les plus efficaces, et les moins chers en même temps !

Ne foncez pas tête baissée, au contraire : gardez-là toujours sur les épaules !

Obligez-vous à la rigueur quant à vos critères de recrutement, ne partez pas dans tous les sens, sachez prendre le temps de bien définir vos besoins, votre fiche de poste, vos candidats persona…. Pour cibler le plus efficacement possible les candidatures que vous allez essayer d’attirer à vous, puis pour sélectionner avec rationalité et efficacité les talents qui se rapprocheront le plus de votre profil idéal de candidat.

Même sans baguette magique, vous pouvez mettre en place un cercle vertueux

Ce qu’il est surtout important de retenir, c’est qu’un recrutement raté coûte en moyenne, trois fois plus cher que le même recrutement s’il est réussi. D’où l’importance de bien connaître le coût d’un recrutement dans votre propre entreprise, service par service, métier par métier, poste par poste, profil de collaborateur par profil de collaborateur, pour pouvoir dans la foulée bien déterminer, donc bien connaître et surtout, bien maîtriser votre budget RH dévolu aux embauches. Ainsi, vous le verrez rapidement, vous augmenterez votre rentabilité à la fois en termes d’enveloppe recrutement, de qualité des recrutements, et d’amélioration de votre marque employeur. Un cercle vertueux qui, une fois que l’on a réussi à entrer dedans, va se révéler avantageux pour toute l’entreprise, à tous les échelons et dans tous les domaines (économique, administratif, RH, stratégique, relations fournisseurs, relations clients, marketing, production, services…). Ne perdez pas cela de vue lorsque vous vous attèlerez à la tâche, car même si parfois, ces calculs peuvent vous sembler fastidieux et inutiles, vous ne le regretterez jamais.

Kathy