Mode d’emploi #Episode 22 : La méthode de recrutement par simulation

méthode de recrutement par simulation
Temps de lecture : 4 minutes

« Dis-moi ce que tu sais faire, je te dirai si je te veux ». Voilà, en résumé, le principe de la méthode de recrutement par simulation : une sorte de « session » de recrutement qui mêle théorie et pratique, où le savoir-faire va primer sur le savoir dire. Elle immerge le candidat dans un bain de réalité. Mis en condition par la lecture d’un scénario ou d’une problématique, il doit s’imaginer déjà en poste, dans la fonction pour laquelle il postule, et faire face à une situation et à une ou plusieurs problématiques particulières. Si on sait y faire, la MRS offre d’immenses avantages stratégiques aux recruteurs car elle leur permet de visualiser très concrètement les potentiels du candidat qui se présente à eux.

Secret n°1 : Préférer les compétences aux diplômes

La méthode de recrutement par simulation vise en réalité à donner leur chance à beaucoup plus de candidats que si on se limite à définir un profil d’expérience et un certain nombre de lignes sur un CV. Cela permet tout de suite de repérer le ou les candidats qui ont le bon geste, la bonne attitude, les bons réflexes. Ce n’est pas tant le parcours scolaire ou les précédentes entreprises dans lesquelles ils ont travaillé qui intéressent le recruteur, que leur approche empirique du poste convoité et leur capacité à répondre tout de suite aux différentes missions qui seront les leurs dans un avenir proche, s’ils sont recrutés. La MRS est évidemment particulièrement appropriée aux métiers sur lesquels la réaction à un moment M à une difficulté précise sera primordiale d’un point de vue RH,  avant un recrutement.

Secret n°2 : Connaître ses limites

Et en premier lieu, ne pas oublier que c’est une méthode coûteuse pour le recruteur, dans la mesure où il faut organiser la simulation, réunir les candidats sur un lieu approprié, les faire venir, éventuellement en prenant en charge les frais de déplacement. Il faut ensuite les tester sur une journée avec des exercices grandeur nature qui vont nécessiter en amont une longue préparation, le rodage de la simulation, la présence d’experts, de formateurs, de managers, pour évaluer les candidats pendant l’exercice, la prise en charge des repas et collations pendant la journée, etc… C’est donc une méthode qui ne peut en aucun cas être proposée en phase d’approche : il faut impérativement organiser le recrutement par MRS en dernière ligne droite, après être passé par une plateforme de recrutement qui va vous permettre d’aller chercher tous les profils intéressants, où qu’ils se trouvent, en les sélectionnant selon vos critères bien précis de formation, d’expérience et de recommandations.

Secret n°3 : utiliser la méthode de recrutement par simulation à bon escient

La méthode de recrutement par simulation est très efficace pour recruter dans des métiers où les postes sont très techniques ou dans les filières en tension : ces catégories de postes sont difficiles à vendre aux candidats via une simple annonce de recrutement, car il existe une certaine auto censure des postulants sur leur CV.  Ils vont souvent estimer n’avoir pas le profil requis au regard de leurs diplômes ou de leur expérience, alors que si on les sollicite via une épreuve concrète, ils se sentiront plus en confiance et postuleront davantage. C’est particulièrement vrai pour des secteurs comme le médical, les nouveaux métiers de l’environnement, l’agroalimentaire, la logistique, l’aéronautique, les transports, l’automobile… Pour tous les postes qui recourent aux technologies de pointe, en particulier dans les jeunes secteurs comme l’énergie ou le développement durable, la méthode de recrutement par simulation permet de détecter plus facilement les candidats qui ont le savoir-faire empirique.

Secret n°4 : Élargir l’horizon

L’atout fort de cette méthode, c’est de pouvoir détecter des compétences transversales, qui recoupent les besoins dans plusieurs métiers, sur plusieurs postes, et d’enrichir le personnel avec des candidatures variées…. A condition d’être « open mind » pour le recruteur le jour des tests, sinon ça ne sert strictement à rien. Ne perdez pas de vue que la MRS vise à élargir l’horizon, à recruter une secrétaire médicale comme vendeuse ou un chauffeur poids lourd comme chef de rayon s’il en montre les capacités le jour des tests. La MRS démocratise le recrutement puisqu’on ne juge que le résultat de l’exercice, à un moment M et un jour J, en fonction des attentes précises de l’entreprise sur le terrain. Le candidat est recruté sur sa stratégie de réussite face à une situation concrète donnée, avec le stress du réel et de la mise en situation, sur le lieu effectif de travail où il sera amené à travailler.

Secret n°5 : Une méthode de recrutement par simulation se prépare longuement, et minutieusement

Pour bien détecter les potentiels des candidats, la MRS doit proposer des exercices le plus proches possible du poste pour lesquels les candidats postulent. Du concret, donc, qui oblige chacun à déployer l’éventail de ses possibilités et mobilise l’ensemble de ses ressources. Des « pièges », aussi, qui vont confronter le candidat à ses limites, l’obliger à les dépasser, à garder son sang-froid, à réfléchir malgré la pression pour trouver les solutions aux problèmes. Ce  process a l’avantage de convenir à toutes les entreprises et tous les métiers. N’hésitez pas à On associer des personnes de l’équipe déjà en place pour simuler des situations de management de crise, par exemple, ou de gestion d’équipe, dans des scénarii professionnels crédibles. Avantage : vos candidats savent d’emblée où ils mettent les pieds et à qui ils ont affaire, ils ont donc l’assurance, en fin de processus, d’être heureux dans leurs nouvelles fonctions, et qui dit salarié heureux dit recrutement bien accompli !

Recevez tous les mois des articles, des outils gratuits, ou encore des livres blancs qui vous aideront à mieux recruter !

Marie MEHAULT