Pourquoi l’intitulé de poste permet de booster vos candidatures ?

Temps de lecture : 6 minutes

S’il est trop pointu, il va restreindre exagérément le nombre de candidats potentiels qui répondront à votre offre d’emploi ; mais s’il est trop large, il va vous confronter à une masse de réponses difficiles à filtrer et à analyser…. C’est la raison pour laquelle l’intitulé de poste, la toute première chose qui va être vue par le candidat et lui donner envie – ou pas – de cliquer sur le lien et de lire votre offre, doit être rédigé avec soin. En quelques mots, il doit refléter votre identité d’entreprise, et vos attentes. Il doit donc être matière à une réflexion approfondie qui le replacera d’emblée dans le contexte de votre marque employeur : valeurs, message, environnement, projets, philosophie et conditions de travail. Pas facile !

L’intitulé est la première chose que voit le candidat

L’intitulé de poste est primordial, parce que c’est lui qui va ressortir dans les pages de résultats des moteurs de recherche activés par le candidat, mais aussi sur le site internet de votre entreprise, sur les réseaux sociaux, sur les pages des sites spécialisés emploi… C’est aussi lui qui va indiquer la fonction recherchée et le contenu des missions dévolues au poste proposé, la région sur laquelle il sera déployé, le secteur d’activité, le positionnement de votre société… C’est par son juste dosage entre concision et précision qu’il va donc susciter l’intérêt de vos prospects candidats.

« Pour bien rédiger un intitulé de poste, il faut donc donner tout de suite à voir et à comprendre au candidat ce que l’on attend de lui. Ce qui suppose de mettre d’abord à plat la définition du poste : est-il destiné à une ou plusieurs régions particulières ? Est-il dévolu ou siège ou à d’autres sites, à la maison mère ou à une filiale, recherchez-vous plutôt une femme ou un homme, un junior ou un senior, quelle expérience, quels diplômes sont incontournables, quelles opportunités souhaitez-vous provoquer dans les retours des candidats ? Vaut-il mieux être très précis pour un ciblage serré, ou plutôt générique, pour ne fermer la porte à personne ? Par exemple, directeur d’entrepôt logistique c’est très vague, cela peut vous noyer dans la masse des candidats, il vaudra mieux alors spécifier qu’il s’agit du secteur de l’alimentaire et que l’entrepôt se situe à Bordeaux, et que vous recherchez un profil expérimenté ; en revanche, si vous recherchez un développeur internet, qui pourra travailler de n’importe où, et que le niveau d’expérience du candidat n’est pas décisif à vos yeux, vous pouvez limiter les critères dans l’intitulé de poste »

Institut National du Travail, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle

Soignez le ton de l’annonce

« Non seulement, l’intitulé de poste est la première façon « d’accrocher » un candidat, mais c’est aussi déterminant pour la suite, car c’est la base de son futur contrat si l’embauche est concluante », poursuit un cabinet spécialisé dans l’optimisation des recrutements. « Les personnes qui postulent à une offre d’emploi ne le font pas de manière isolée, ils s’organisent des sessions de recherche, et postulent de manière multiple, y compris auprès de vos concurrents. Il est donc fondamental de les séduire immédiatement, grâce à l’intitulé de poste, en vous montrant à la fois clair, précis et concis, mais aussi, si possible, en y distillant une touche d’humour, d’originalité, de créativité, en insistant sur un élément important de votre marque employeur : des avantages que peu de vos concurrents offrent à vos salariés, (par exemple, label Great Place To Work ou Entreprise Accueillante, salaire sur 15 mois, prime d’intéressement, 10 semaines de congés payés, possibilité de télétravail, campus d’entreprise ou espace de coworking offrant de multiples possibilités de détente et de loisirs, mutuelle d’entreprise particulièrement attractive, Comité d’Entreprise réputé, culture de management bienveillant etc….) ».

Evidemment, vous ne pouvez pas tout dire, il faudra choisir ce qui percute le mieux ! Globalement, on estime qu’il ne faut pas dépasser les 140 caractères de twitter pour rester efficace en rédigeant un intitulé de poste. Mais il est évident que pour être attractif et attirer l’attention, il vaudra mieux un poste intitulé : « Entreprise Great Place to Work à Nantes cherche un ou une responsable commercial web France, profil idéal : audacieux, souriant, défricheur de terrain ! » (129 caractères), que « Cherche responsable commercial H/F région de Nantes »… Pour résumer, votre offre doit être attractive et différenciante, en reflétant votre besoin mais aussi l’ambiance qui règne dans l’entreprise, sa culture, son mode de management, grâce à un ton en léger décalage, qui permettra de capter les candidats de talent, eux qui lisent des dizaines d’offres d’emploi traditionnelles et similaires. Marquez les esprits, sortez du lot, démarquez-vous ! Adopter un ton informel est aujourd’hui très apprécié des candidats, de plus en plus attentifs au critère du bien-être au travail et de la bonne ambiance : les offres classiques et dépourvues de « feeling » n’ont plus la côte, n’ayez pas peur de mettre une once de sensibilité, de cordialité, voire de jovialité dans votre intitulé de poste, cela parlera à l’humain qui sommeille en tout candidat ! Mais attention, il faut rester fidèle à votre image et à vos valeurs, pour éviter le risque de déception de votre côté comme de celui du candidat.

Choisir les bons termes SEO-friendly

Il est loin, le temps où les candidats feuilletaient les petites annonces des journaux papier pour trouver le job de leurs rêves ! Aujourd’hui, avec la numérisation des supports, à 95%, d’internet dans les démarches de recherche d’emploi, la manière d’écrire les offres et en particulier l’intitulé d’un poste, a largement évolué pour s’adapter à ces usages digitaux. Publier une offre d’emploi sur le web suppose donc de se conformer à ces usages particuliers, avec une concurrence accrue entre les employeurs pour « dépister » les meilleurs talents. Il faut donc à la fois se différencier sur le fond, mais aussi sur la forme, pour être attractif et « capter » le premier l’attention des potentielles recrues. « L’intitulé de poste doit leur permettre, au premier coup d’œil, de savoir qui vous êtes et si vous les intéressez », explique l’Observatoire numérique. « Avec une règle primordiale : vulgariser, se mettre à la portée de tous, et éviter le jargon interne que vous et vos collaborateurs maitrisez parfaitement, mais qui échappent sans doute aux néophytes ». Internet et les réseaux sociaux, les portails dédiés à l’emploi, etc… sont par définition des supports universels, il faut donc rester pédagogue et accessible dans le choix des mots de l’intitulé de poste. Et, deuxième règle tout aussi importante et qui va avec la première : il faut, aussi, adopter les bons réflexes pour sortir du lot, numériquement parlant : être ce que l’on appelle SEO friendly, pour Surch Engine Optimization : c’est-à-dire l’optimisation de votre visibilité dans les résultats de recherche sur le net.

« Quand un candidat cherche une offre d’emploi sur internet, il a des réflexes qu’il est bon de connaître quand on est le rédacteur de l’offre en question : d’abord, dans 9 cas sur 10, la recherche s’effectue en utilisant le singulier du poste : préparateur, chauffeur, commercial, conseiller de vente, informaticien, directeur d’entrepôt, directeur de magasin, directeur logistique, etc… Même si vous recherchez plusieurs profils, il est donc conseillé de rédiger votre intitulé de poste en utilisant le singulier ; ensuite, la majorité des candidats cherche en entrant dans son moteur de recherche des critères précis : la géolocalisation en est un, d’où l’importance de préciser si le poste concerne une région particulière, le site de travail affilié au poste, et si c’est une ville peu connue, le kilométrage ou le minutage par rapport à la grande ville la plus proche », détaille un expert de l’association SEO Camp, qui regroupe la communauté du référencement francophone depuis plus de 10 ans. Pour bien faire, l’idéal est dans un premier temps de mobiliser vos marketeurs pour faire une étude de cas sur le poste et chercher les mots-clés les plus tapés dans Google pour ce type de profil et / ou de métier, pour lister tous les termes qui vous permettront d’être le mieux référencé.

Regarder les tendances de recherche en fonction de la région

Le lieu du poste, on l’a dit, est une information déterminante pour les candidats, même pour les postes éligibles au télétravail ou au temps de présence adaptable et modulable, car le lieu du poste déterminera aussi le lieu de vie de la famille, la scolarisation des enfants, etc… pour la plupart d’entre eux. Il est absolument incontournable de le faire figurer dans l’intitulé de poste, de manière à ce qu’il se retrouve en première ligne sur les réseaux sociaux, et dans les résultats de page recherche sur Google et sur les sites dédiés à l’emploi qui publieront votre annonce. On le disait plus haut, si le poste à pourvoir est basé sur un site situé dans une ville peu connue du grand public, indiquez aussi dans l’intitulé de poste la grande ville la plus proche entre parenthèse, et s’il y en a plusieurs, la plus attrayante en terme de cadre de vie. N’oubliez pas qu’aujourd’hui, de plus en plus de personnes sont prêtes à travailler sur un lieu situé jusqu’à 45 minutes de chez eux, voire 1 heure, surtout si les transports en commun sont performants et le réseau autoroutier et routier très développé : si vous pensez que ce sera un critère déterminant, mentionnez le dans l’intitulé de poste (proche aéroport, gare, station de métro et ou de RER, échangeur A6, etc…) et détaillez le plus précisément ensuite, dans le corps de l’annonce. Vous éviterez que des candidats n’aillent pas plus loin parce qu’ils jugeront le lieu du poste rébarbatif.

La mention du lieu dans le détail sera aussi plus ou moins importante dans le sourcing des candidats selon le poste et la nature des missions : si vous avez besoin de quelqu’un qui connaît parfaitement la région du poste, qui soit flexible en termes d’horaires et de distances, qui ait une capacité d’analyse de marché très pointue sur ce secteur géographique, essayez de cibler directement les candidats régionaux grâce à l’intitulé de poste, en mettant en avant les critères de géolocalisation du site et la nature du poste en matière d’expertise locale. Enfin, en plus des canaux de diffusion classiques de votre offre d’emploi, sélectionnez aussi des supports plus spécialisés, par communautés géographiques.

Marie MEHAULT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *