Mode d’emploi, #Episode 3 : la fiche de poste

Rédaction fiche de poste
Temps de lecture : 4 minutes

Pas le temps de lire cet article ? Ecoutez le podcast !

Le mode d’emploi à mémoriser :

Savoir rédiger une offre d’emploi efficace, c’est rédiger une fiche de poste méticuleuse pour créer du désir, donc attirer à vous le candidat. Car c’est le candidat aujourd’hui qui est en position de force, surtout s’il correspond à un métier en tension et que la concurrence le veut aussi. Cette fiche de poste peut donc être votre meilleur atout pour dire au candidat ce que vous attendez de lui, lui donner les informations qu’il recherche et capter son attention. En bref, le séduire et être choisi par lui.

Voici nos secrets pour une fiche de poste réussie :

  • Mettez-vous à la place du candidat. Inversez les rôles ! Réfléchissez aux questions que vous vous poseriez si vous étiez ce candidat auquel vous vous adressez. C’est un exercice mental qui va vous obliger à être précis et donc à n’attirer que des candidats ayant vraiment le profil. Projetez-vous, d’abord en tant que recruteur bien sûr pour mieux cerner vos besoins en matière de recrutement, savoir précisément ce que vous cherchez et donc pouvoir être précis dans votre descriptif de poste. Mais ensuite, projetez-vous aussi en tant que candidat : mettez-vous à sa place et ainsi vous l’aiderez du mieux possible à se projeter dans l’avenir avec vous. Cela peut vous permettre d’aller très vite dans le recrutement donc de rentabiliser et d’optimiser son processus.
  • Valorisez le candidat. Vous devez avec cette fiche de poste lui donner envie sans en faire trop, l’attirer sans tromperie sur la marchandise. Car un candidat déçu est un candidat qui ne restera pas dans l’entreprise donc un échec pour le recrutement. Donnez envie au candidat avec un descriptif de poste bien fait et intelligent, qui lui donne à se sentir attendu, désiré, recherché. Démarquez-vous en proposant des choses différentes. L’idée maitresse c’est le désir ! Et donc, rédigez votre fiche en misant sur une double attractivité : celle du poste en particulier et celle de votre marque employeur en général.

Valorisez le candidat en rédigeant la fiche de poste comme si vous, en tant qu’employeur, vous deviez postuler avec un CV auprès du candidat ; faites-vous l’ambassadeur de l’image de votre entreprise et anticipez ses questions pour promouvoir ce que vous avez à lui apporter, à lui proposer : bien être des salariés, respect de leurs droits, culture et valeurs d’entreprise doivent être décrits de façon à cibler tout de suite les candidats qui vous correspondent.

Décrivez aussi, en les valorisant, sa future fonction, son futur poste de travail, son futur environnement de travail, son matériel, ses avantages en nature, les primes auxquels il aura droit ou les jours de congés supplémentaires, sa place dans l’organigramme, l’ambiance des équipes qu’il devra manager. Tournez chaque chose en positif, sans mentir, mais en optimisant tout ce qui peut l’être et en le mettant en avant. Vous le valoriserez ce candidat en procédant ainsi, donc vous lui donnerez envie de postuler ; mais vous réaliserez aussi un ciblage efficace puisque vous permettrez de filtrer entre ceux qui se reconnaissent dans ce que vous décrivez, et ceux qui ne se reconnaissent pas, donc ne vous correspondent pas.

  • Soyez subtil et intelligent sur la question du salaire : traitez cet élément avec nuance et précaution. Une négociation salariale doit intervenir à la fin du processus de recrutement. On vous conseille de parler rémunération à froid avec votre candidat en face à face dans la dernière ligne droite du recrutement. Mais n’en faites pas un tabou dans la fiche de poste. Donnez une fourchette indicative au candidat pour le mettre à l’aise sur la question et lui permettre de se projeter sur le sujet. Cela vous aidera aussi à être au clair avec vous-même sur ce à quoi vous êtes prêt à consentir.
  • Dès la fiche de poste, donnez au candidat des perspectives d’évolution de carrière. C’est légitime de sa part, il y songe déjà et cela fait partie de ses critères de sélection pour vous choisir et postuler auprès de vous. Aujourd’hui, les candidats sont des salariés plus volatiles, moins attachés à l’entreprise, qui ont conscience qu’ils feront carrière dans plusieurs entreprises et à plusieurs postes différents pour pouvoir évoluer vite et bien dans leur carrière. Pour les séduire, vous devez donc les amener à voir loin, dès la fiche de poste. Indiquez les évolutions potentielles du poste en termes de responsabilités, de missions, de changements d’échelles (du local au national et du national à l’international par exemple).
  • Soyez précis sur les horaires et la localisation : pour se projeter, un bon candidat va nécessairement regarder si ces critères vont leur permettre de préserver l’équilibre entre leur vie privée et leur vie professionnelle… car c’est dans leur vie privée qu’ils ont trouvé leur stabilité, en parallèle d’un parcours professionnels plus flexible et évolutif que chez les générations précédentes. Ce sont des détails devenus essentiels aux yeux de n’importe quel candidat aujourd’hui. La localisation géographique du site où il travaillera, ses horaires, la flexibilité, la mobilité, la possibilité de télétravailler, les notions de congés, de RTT etc… doivent être précisés dans votre descriptif de poste. 
  • Enfin, l’ultime secret c’est d’évoquer les conditions de travail et de management avec diplomatie et subtilité : les dernières générations de candidats sont plus autonomes que les précédentes, elles sont méfiantes envers l’autorité et ne se sentent pas à l’aise avec la hiérarchie pyramidale. Elles veulent du collaboratif, du collectif, du transversal et une organisation horizontale qui leur permette de « slasher » c’est-à-dire d’effectuer plusieurs missions en parallèle, donc de ne jamais s’ennuyer.

N’hésitez pas dans votre fiche de poste à mettre en avant les possibilités d’une relation détendue avec les managers, d’une organisation transversale au gré des missions, par exemple. Evitez tout ce qui peut faire penser à une organisation hiérarchique trop contraignante, trop rigoriste, trop « à l’ancienne » car l’a priori des candidats est très négatif sur ce type de management. Les candidats d’aujourd’hui détestent être mis dans des cases trop petites, ils veulent du décloisonnement, de la souplesse, de la réactivité, de l’innovation dans les méthodes de travail.

Recevez tous les mois des articles, des outils gratuits, ou encore des livres blancs qui vous aideront à mieux recruter !

Marie MEHAULT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *