Recrutement estival : 7 bonnes raisons de continuer à sourcer pendant l’été

Femme travaillant à son bureau pendant l'été
Temps de lecture : 11 minutes

Mettre ses recrutements en pause pendant l’été : la fausse bonne idée

L’idée reçue la plus commune, en matière de recrutement, c’est : mettons nous en mode off pendant l’été, ça ne vaut pas la peine de continuer les processus d’embauche car de toute façon il n’y a personne…. Et c’est là que vous passez à côté d’une belle opportunité de débusquer les meilleurs talents ! Car en réalité, les candidats continuent de chercher pendant l’été et ils ont même vraiment très envie de trouver pour septembre, mois conscientisé collectivement comme « celui de la rentrée » : difficile, psychologiquement, de voir tout le monde repartir au boulot sans faire partie du lot…. De la même manière qu’en juillet et en août, on cherche activement un logement, quand on a prévu de déménager, de même ce sont des mois propices à la recherche d’emploi du côté des candidats, donc au recrutement du côté des employeurs.

Les candidats continuent de postuler pendant l’été

Du côté des candidats, la période estivale est très souvent plus calme et marque un temps d’arrêt dans leur routine de l’année ; ce qui est intéressant pour le recruteur, c’est quand ce sont des candidats prospects, c’est-à-dire des talents qui ne cherchent pas forcément à changer de job mais qui restent ouverts à de nouvelles opportunités. C’est ce que l’on appelle l’inbound recruiting, inspiré de la technique marketing du même nom : il s’agit de se manifester auprès de ces talents, souvent caractérisés par leur savoir-faire pénurique, au meilleur moment pour les amener à réfléchir spontanément à une suite de carrière qui pourrait être dans votre entreprise.

Or, l’été est l’un de ces « meilleurs moments », car il marque une pause propice à la réflexion, à l’introspection, à la remise en question, et si c’est à ce moment-là que vous intervenez pour soumettre une offre d’emploi au candidat prospect que vous avez repéré, vous mettez toutes les chances de votre côté. A minima, il ira se renseigner sur vous, apprendra à vous connaître, essaiera de se projeter dans votre environnement de travail, et vous saurez qu’il est maintenant au fait de votre existence et de votre intérêt pour lui ; même si ce n’est pas pour aujourd’hui, c’est peut-être pour demain et quand il cherchera à nouveau activement, il se souviendra de vous. A maxima, il se renseigne sur vous et ce qu’il apprend e vous lui plaît tellement, votre marque employeur l’attire tant, qu’il répond à votre offre sans que la concurrence ne parasite sa réflexion, puisque vous êtes dans une période d’accalmie au niveau du recrutement !

C’est la bonne période pour les nouveaux challenges et l’envie de nouvelles expériences côté candidat, ne loupez pas le coche !

« Plus globalement, quelle que soit la situation professionnelle de chacun, c’est vraiment que l’été est une période où chacun peut se pencher plus calmement et sereinement sur son parcours ».

« Dans les entreprises, de plus en plus d’employeurs raisonnent en termes de « saison », et du coup les salariés aussi : ils savent que la fin du mois de juin marque l’épilogue d’une saison et que septembre sera le point de départ d’une autre, avec des remaniements, des changements de postes, de missions, de fonctions pour beaucoup de monde. C’est donc le moment pour eux de postuler, de demander, de se manifester, comme c’est le moment pour les recruteurs de réfléchir à l’évolution de leur stratégie en prévision de la rentrée. Résultat : tout le monde est « open » sur le sujet de l’évolution de carrière et pour vous, si vous lorgnez sur les talents de vos concurrents, c’est une période absolument propice au démarchage pour séduire ces candidats potentiels qui s’ignorent encore, mais qu’un simple geste de votre part peut réveiller », explique l’Observatoire de l’Intérim et du Recrutement.

Vous aborderez la rentrée plus sereinement en anticipant les besoins

 « Gardez-vous en tout cas de considérer l’été comme une période morne et durant laquelle le recrutement présente un encéphalogramme plat, ce serait une grave erreur » !

poursuit une consultante en stratégie de recrutement au sein d’un cabinet d’intérim spécialisé dans les métiers pénuriques comme le transport, la logistique, la santé ou encore les énergies renouvelables.

« Anticipez au contraire vos besoins pour la rentrée de septembre et publiez vos offres très en amont, dès le mois de juin, puis indiquez que vous serez disponible l’été pour les demandes de rendez-vous et les éventuels entretiens. D’une, il y aura moins de concurrence et vous serez donc plus visible dans le paysage, et d’autre part vous offrirez aux candidats une image de recruteur disponible, qui ne fait pas de trêve, et soigne son lien avec ses équipes y compris pendant les congés estivaux. Cela vous demande juste un peu d’organisation au niveau de vos plannings, pour assurer une permanence dans l’équipe de recrutement de façon à ce qu’un interlocuteur soit toujours disponible pour les candidats en demande : car s’ils tombent sur un répondeur ou un numéro qui sonne dans le vide alors que vous leur avez promis l’inverse, ce sera non seulement contre-productif en termes de recrutement mais aussi, très mauvais pour votre marque employeur ».

Les candidats seront aussi plus disponibles, il sera plus facile de trouver une date de rendez-vous par exemple, pour une première rencontre ou un entretien, dès le premier contact téléphonique, mail ou par réseaux sociaux, s’il est concluant. C’est aussi un moment où les candidats seront peut-être plus ouverts à la variété des offres que vous avez à pourvoir et où ils s’intéresseront à davantage d’opportunités, dans leur secteur d’activité mais pas forcément : si vous sentez que leur profil correspond à vos attentes dans un domaine annexe, proposez-leur, on ne sait jamais ! Prenez le temps d’échanger, la saison y est propice, étudiez vraiment les CV, mettez-les en valeur auprès des candidats, montrez que vous vous intéressez à tout et pas seulement à votre pré carré, faites ressortir leurs « mad skills » puisque vous avez tout le loisir de le faire et que chacun d’entre vous est plus disponible pour le faire que le reste de l’année !

L’ambiance est plus détendue l’été pour rencontrer les candidats et améliorer leur expérience

Ne considérez plus la période estivale comme deux mois d’accalmie où tout est morne et où rien ne se passe ! Au contraire, changez votre regard sur ce bimestre et mettez le complètement à profit ! Car le calme est propice aux candidats : prenez le temps de les prospecter par mail ou via les réseaux sociaux, en personnalisant chacun de vos messages, prenez aussi le temps de parler avec eux au téléphone, soyez patient, disponible, à l’écoute puisque vous en avez le loisir !

Recevez-les sur site une fois ou davantage s’ils le demandent, pour les aider à se projeter dans votre entreprise, à visualiser leur arrivée, à faire déjà connaissance avec leurs futurs collaborateurs, pour ceux qui ne sont pas en vacances à ce moment-là. Déjeunez avec eux au restaurant d’entreprise, et si vous faites des entretiens d’embauche, recevez les dans cette ambiance calme et détendue, cela diminuera leur stress. Si vous faites des tests techniques, pratiques ou des mises en situation, profitez de l’accalmie pour les tester un par un plutôt qu’en groupe, de façon à ce qu’ils se sentent rassurés, avec moins de pression, moins de compétition, mais faites les assister par vos collaborateurs qui sont présents pour qu’ils se sentent néanmoins en confiance et donnent le meilleur.

C’est aussi un bon moment pour les entretiens sous forme de discussion, dans un lieu accueillant et tranquille, vous les amènerez plus facilement à se livrer sur leur parcours, leurs expériences, leur compétences et leurs passions, car l’été procure chez tout le monde, vous comme lui, une diminution du stress ambiant et du sentiment d’urgence permanent, en particulier dans les grandes villes et surtout aujourd’hui et maintenant, à l’issu d’une période de pandémie qui a mis tout le monde dans un état d’angoisse récurrent.

Surtout, vous offrirez l’image d’un recruteur disponible et disposé, patient, attentif et qui prend son temps, c’est un très bon point pour convaincre un talent de vous rejoindre, cela vous démarquera de la concurrence si vos rivaux sur votre marché sont, eux, absents pour les candidats cet été, et cela contribuera toujours à renforcer et à améliorer votre marque employeur.

C’est la période idéale pour recruter des jeunes diplômés.

L’été est, enfin, le moment idoine pour capter dès la sortie des écoles et des facs les nouveaux diplômés, qui seront peut-être moins « chers » mais pour autant certainement talentueux. Prenez sur vous d’aller vers eux, de les prospecter en leur offrant, pourquoi pas, une formation complémentaire pour les rassurer quant à leur arrivée dans votre entreprise et garantir un onboarding réussi. La période de crise sanitaire qu’ils traversent les a rendus à l’écoute d’opportunités qui les rassurent, et si c’est un CDI que vous avez en magasin, mettez le tout de suite sur la table, c’est un argument de poids par les temps qui courent, même si ce sont des générations moins attachées qu’autrefois à la stabilité en entreprise.

L’été : période idéale à l’intégration des nouveaux embauchés

A propos d’intégration : l’été est une période idéale pour réussir l’onboarding des collaborateurs ! Il y a moins d’activité, moins de monde, donc c’est un moment propice aux échanges et au temps long. Prenez celui qu’il faut pour accueillir tranquillement vos nouvelles recrues, faites leur faire le tour des lieux sereinement, et comme il y a moins de monde présent dans les locaux, faites les présentations sans courir avec ceux qui sont là, ils seront autant d’alliés du nouvel embauché à la rentrée, quand les choses s’accéléreront à nouveau.

Vous aurez plus de temps à consacrer au sourcing

Dans certains secteurs d’activité et peut-être le vôtre, la pénurie de talents est une préoccupation qui va grandissant. Profitez justement de l’été pour améliorer votre sourcing candidats et attirer à vous ceux qui sont en demande, quand les autres concurrents ne le font pas ! Prenez cette longueur d’avance et conservez-là ! De la même manière, pour les candidats qui ne cherchent pas particulièrement mais que vous aimeriez débaucher, profitez de l’été pour les prospecter, les solliciter, leur vendre une nouvelle réalité et renforcer votre inbound recruiting en les attirant à vous parce que justement, vous aurez pris le temps de les trouver, de les démarcher et de les séduire, pour finir par les convaincre.  




« Dans certains secteurs, les talents et les candidats sont sursollicités pendant dix mois de l’année et pas du tout l’été : profitez de ce temps que beaucoup considèrent comme un temps mort pour prendre le temps de les sourcer, ces candidats, et profiter de leur disponibilité et du fait que les autres entreprises concurrentes les laissent un peu tranquilles ! »

« Ils seront moins nerveux et apprécieront d’être « dragués » pendant une période où on ne les harcèle pas de toutes parts par ailleurs ! Ne plus être brutalement sollicité par période l’été après l’avoir été de façon intensive par la masse des recruteurs de septembre à juin, ça fait bizarre et les talents les plus chassés apprécient le calme retrouvé un temps, mais ensuite cela leur pèse, ils s’interrogent, redoutent de ne plus être attractifs ou demandés, et c’est à ce moment-là que vous, vous devez aller les chercher pour les rassurer et leur faire vos propositions », explique l’Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications.

« Quand on dit que l’été est une période propice à l’amélioration du sourcing, c’est une réalité et pourtant, trop de RH n’en profitent pas. Pourtant, c’est un moment où vous avez davantage le temps et la disponibilité pour le faire : définir le profil de votre candidat persona, votre candidat idéal, et le définir précisément, dans le détail ; mais aussi chercher les candidats qui lui correspondent au mieux, et mettre en place des actions de ciblage et d’identification proactive de ces talents partout sur le marché. C’est stratégique, car vous allez prendre de l’avance sur vos concurrents et quand l’été s’achèvera, vous aurez vos équipes déjà en place, vos nouvelles recrues intégrées ou quasi, vos fichiers à jour, et vos outils de sourcing et de recrutement seront actualisés et performants. »

« Autant dire que vous lancerez les hostilités sur les chapeaux de roues dès septembre grâce à cette compétitivité renforcée pendant l’été, mais aussi grâce au bénéfice que ces actions apporteront à votre marque employeur qui sera rutilante au moment de la rentrée ! ».  

« L’été qui suit la période de pandémie liée au coronavirus est un moment charnière, stratégiquement encore plus important que tous les autres étés précédents, en matière de recrutement », estime l’Observatoire de l’Intérim et du Recrutement. « Nous sommes dans un contexte de transformation organisationnelle et numérique inédit dans les entreprises en général et les services RH en particulier, avec des demandes qui explosent en matière de recherche de compétences dans ces domaines. On pense notamment que le recrutement des cadres devrait battre des records en 2021, avec plus de 300 000 embauches selon les organismes spécialisés dans l’emploi cadre, avec une étrange inversion de l’offre et de la demande : les entreprises sont en recherche de candidats et font tout pour les attirer, et les candidats sont en position absolument dominante et sélectionnent véritablement leurs employeurs. Et plus on est sur un secteur pénurique ou sur des compétences pointues, plus cela se confirme ».

Résultat : il vous faut absolument profiter de l’été pour être cette entreprise qui saura sourcer et prospecter efficacement ses nouvelles recrues, pendant que la concurrence dort ! Renforcez votre marque employeur, communiquez, diffusez, publiez, relancez ! Accélérer le mouvement pour faire savoir que vous recrutez, que vous offrez tel et tel avantage à vos salariés, passer les messages sur vos valeurs, vos ambitions, vos objectifs, la QVT entre vos murs, l’ambiance, les équipes, la flexibilité, la tolérance, la parité, la mixité, les missions pour lesquelles vous recrutez, tous les avantages qui sont les vôtres et qui servent votre image auprès des candidats et leur donnent envie de venir voir votre réalité et, éventuellement, de s’engager avec vous.

« Tout sourcing efficace commence par la marque employeur »,

commente une consultante spécialisée dans un grand cabinet parisien.

« Un sourcing efficace, c’est savoir chercher mais c’est aussi savoir attirer à vous ceux qui viendront d’eux-mêmes, et c’est en cela que l’été est une période propice : prenez le temps de réfléchir à ces deux stratégies combinées et de les développer efficacement et concrètement : les outils du sourcing pour chercher le plus efficacement possible les talents, améliorer vos compétences de chasseur de tête ; et les outils du sourcing pour attirer et faire venir à vous les meilleurs profils, en améliorant votre marque employeur. Gardez-vous des plages de disponibilité pour  y réfléchir et agir, notamment en passant des partenariats avec les jobboards spécialisés qui vous permettront à la fois de ratisser très large les candidats possible partout en France et même en Europe et dans le monde, tout en ciblant très précisément leurs compétences pour arriver au plus près de votre candidat persona ».

Mettez aussi le temps estival à profit pour renforcer l’engagement de vos collaborateurs et en faire de bons ambassadeurs, car ils sont la clé de votre marque employeur, vous le savez. Et ce sont souvent eux qui fabriquent le meilleur bouche à oreille et vous ramènent des candidats potentiellement intéressants.

« Comme en marketing, les mois d’été sont un moment intéressant pour remettre à plat les connaissances que l’on a de ses clients et, ici en l’occurrence, de ses candidats et aussi de ses salariés pour avoir l’éventail des talents à disposition ; et une vision globale et en même temps précise de ceux dont on a besoin »,

analyse  un enseignant chercheur en stratégies RH à l’Essec, à Cergy-Pontoise près de Paris.

« Pour être efficace et stratège il faut connaître sa cible. Les mois de juillet août sont aussi l’opportunité de faire un bilan des mois précédents : a-t-on recruté les bonnes personnes, est-on satisfait des embauches des mois éculées, ou déçu, et si oui pourquoi ? Il faut en profiter pour analyser ce qui a marché et ce qui n’a pas marché, décrypter les endroits où ça plante et établir ou redéfinir le plus précisément possible les stratégies en matière de définition des profils de candidats persona, mais aussi de rédaction d’offres d’emploi, de fiches de postes, de manière de mener les entretiens et de tester qui postule sur les compétences techniques, psychologiques, collectives, managériales, etc… Remettre pendant l’été ces notions complètement à plat est souvent très efficace pour améliorer son sourcing candidat et ses méthodes globales de recrutement, mais aussi reconsidérer tout ce qui concerne les budgets et les stratégies de formation, de rémunération, de promotion et de montées en compétences des collaborateurs…. ».  

Pour faire la différence, mettez aussi l’été à profit pour booster vos performances sur les canaux de recrutement moins conventionnels :

« on sait aujourd’hui que les talents sont plus réceptifs aux réseaux sociaux et au recrutement via les jobboards que par publication d’offre d’emploi ou annonce postée sur les sites d’entreprises directement »,

explique un cabinet de coaching en recrutement.

« Il faut savoir aujourd’hui faire preuve d’imagination dans le recrutement, pour attirer les bons profils, surtout s’ils sont très demandés par ailleurs : soyez audacieux et ingénieux pour susciter leur intérêt et attirer leur attention, et performer sur votre sourcing numérique, même si les canaux traditionnels restent indispensables.  Une prise de contact sur les réseaux sociaux ou via un jobboard maximise vos chance de réponse des candidats sollicités car ils consultent davantage ces supports, mais aussi plus souvent et plus régulièrement, il y a un lien entre eux et ces plateformes qu’ils n’ont pas forcément de façon assidue avec les pages carrières des entreprises ».

Enfin, l’été c’est la saison des festivals ! Pourquoi ne pas mobiliser votre événementiel pour organiser des jobdatings ou des festivals de recrutement, à la fois ludiques, innovants et attractifs ? Voyez si des partenariats sont envisageables avec des festivals de musique de votre région, pour y implanter votre stand recruteur, ou organisez des challenges de recrutement alliant le ludique et le travail à destination des étudiants qui arrivent sur le marché, pourquoi pas dans des lieux inattendus et attractifs comme des salles de parcours sportif, des musées, des salons de gaming ou de loisirs, un bord de plage, des quais le long d’un fleuve en ville ? « Jouer sur l’alliance entre amusement, détente et recrutement peut être vraiment payant pour certaines cibles, en particulier les dernières générations ou les candidats à madskills forts, qui vont être attirés par le défi, le lien entre recrutement et leur hobby, ou la compétition avec d’autres équipes par exemple », explique un organisateur de job challenges.

« Il faut juste veiller à garder une cohérence entre la partie récréative et le cœur d’activité des emplois proposés, mais il y a de plus en plus de spécialistes en matière d’organisation personnalisée de ce type d’événements de recrutement récréatif pour les entreprises ».

Autant de techniques de sourcing estival utiles à plusieurs titres : elles améliorent l’expérience candidat, et même l’expérience collaborateur si vous les incitez à participer et à encadrer ces séances de job challenges, notamment. Mais elles permettent aussi d’améliorer votre marque employeur, de prendre de l’avance sur vos concurrents, de préparer efficacement votre rentrée, d’intégrer efficacement vos nouveaux collaborateurs, de booster la montée en compétences de vos équipes…. Enfin, elles vous permettent de mettre à jour et d’alimenter vos fichiers de candidats potentiels, pour de futures offres d’emploi à pourvoir. Passez un bel été et…. Recrutez !

Recevez tous les mois des articles, des outils gratuits, ou encore des livres blancs qui vous aideront à mieux recruter !

Marie MEHAULT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *